Bébé Citrouille

Le blog lifestyle d'une joyeuse famille alsacienne !

Nous parlions d’amour de peur de nous parler d’autre chose de Moradpour

| Un commentaire

Nous parlions d’amour de peur de nous parler d’autre chose

(citation de Benjamin constant)

Nous parlions d amour de peur de nous parler d autre chose

Éléonore violoniste de grands talents, aurait voulu être premier violon, mais malheureusement sa carrière ne décolle pas comme elle l’aimerait. Son amant, Fiodor, n’est là que pour les bons moments, un dîner avec ses collaborateurs, une sortie, une partie de jambes en l’air …  elle n’a plus vraiment espoir que les choses aillent plus loin entre eux. Et puis son corps se détériore, elle faiblit, elle voit sa passion lui échapper, tout doucement elle n’a plus la force de tenir son archer.

Julien est un grand avocat, en couple avec Dorothée, ça se passe, plus ou moins, bien mais elle n’est pas son idéale. Il aime l’art et l’histoire mais lui c’est sa mémoire qui commence à le quitter.

Alors vient cette question, comment continuer à vivre si l’on ne peut plus espérer partager ses passions ? Peut-être vaut-il mieux mourir …

Elle et lui prennent la décision d’en finir de leurs jours, à quoi bon continuer.

Et c’est là-bas, en Suisse, dans cet hôtel qui leur sert de dernière demeure qu’ils se rencontrent.

Le première partie du livre je l’ai trouvée un peu longue, un monde que je ne connais pas, une élite qui finalement ne  m’intéresse pas. En tout cas abordé de cette façon, je pense que cette partie aurait pu être un peu plus courte, puisque finalement on n’a pas besoin d’en savoir autant sur les protagonistes.

La deuxième partie, leur rencontre. Je l’ai dévorée, je ne pouvais plus m’arrêter. Leurs façons de partager leurs passions, j’aurais voulu être là et en entendre encore d’avantage. Enfin on les connaît un peu mieux, on se rapproche d’eux en même temps qu’ils se découvrent.

Je regrette donc que cette partie ne fût pas plus longue.

J’ai beaucoup aimé ce livre malgré la longueur du début, le résumé met en avant le suicide assisté mais finalement il n’est que survolé et il s’agit surtout d’une histoire de vie et non de mort.

Le fin sans être surprenante est naturelle et celle qu’il fallait 😉

Une belle histoire d’amour, impossible ?Nous parlions d amour de peur de nous parler d autre chose

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un Commentaire

  1. En effet, on en a la même vision 😉
    Maman louzoù Articles récents…Nous parlions d’amour …

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


CommentLuv badge

Les photos et textes sont interdits à la reproduction. Ils ne sont pas libre de droits
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On PinterestCheck Our Feed